La condition numérique (Jean-François FOGEL & Bruno PATINO; Editions Grasset; avril 2013)

CONDITION_NUMERIQUEComment définir l’homo sapiens à l’heure d’Internet et plus largement de la croissance exponentielle du numérique ? A première vue, la seule réponse correcte serait l’homo numericus, être dont l’existence serait exclusivement déterminée par ses relations et interactions avec le monde numérique. Cette affirmation, souvent reprise dans les médias, ne satisfait pourtant pas les deux auteurs de l’ouvrage « La condition numérique » Jean-François Fogel et Bruno Patino, deux spécialistes des médias et du numérique et qui ont entre autres à leur actif la conception et le développement du site lemonde.fr.

Dans leur essai difficilement résumable en raison d’une richesse de concepts abordés et d’une érudition sans faille, les auteurs s’interrogent sur la relation qui existe entre l’homme / internaute et les réseaux dans leur ensemble, en démontrant avec quelle rapidité et intensité l’humain s’est approprié le virtuel numérique, qui n’est en fait que le prolongement du réel, et non pas un miroir déformé ou un espace à part.

Battant en brèche tous les poncifs sur Internet et les activités numériques des cybernautes, les auteurs se livrent à une analyse sociologique, voire philosophique à plusieurs reprises, de l’internaute qui évolue dans sa nature à mesure qu’il est connecté. Les notions de géographie, de positionnement vis-à-vis d’autrui et surtout le concept de temps se voient ainsi profondément bousculés par cette révolution numérique qui fait de l’homme un être connecté en permanence au réseau, l’incitant avec un sens de la persuasion sans équivalent, à veiller en ligne, lui enlevant sa faculté d’être un acteur comme dans la vie réelle pour devenir un commentateur quasi omniprésent de tout et n’importe quoi. Les auteurs soulignent à juste titre que le surplus d’activités numériques, la croissance des réseaux sociaux, ne signifient pas pour autant que des liens plus forts se tissent entre internautes, et donc entre humains. Au contraire, un certain cloisonnement s’opère, voire une « tribalisation » comme évoquée dans le livre, avec des regroupements par centres d’intérêts, un peu comme s’il y avait une peur d’aller vers l’autre.

Au-delà de cette méfiance, il y a surtout un narcissisme exacerbé chez l’internaute qui pense pouvoir tout savoir grâce à la concentration phénoménale d’informations sur la Toile, bien que celles-ci ne fassent pas toujours l’objet de contrôles, comme c’est le cas dans la vie extra-numérique. Les hiérarchies sont ainsi bouleversées, l’intellectuel devenant une poussière dans l’espace numérique face à des millions de points de vue, le politique a du mal à rivaliser avec la rapidité de l’information en ligne qui fixe bien souvent l’agenda à suivre pour ne pas être à contre-courant.

Organisé en neuf chapitres correspondant à neuf facettes de la condition numérique, l’ouvrage se lit avec plaisir (surtout le chapitre 7 sur le Capital), tant les auteurs sont parvenus à aller loin dans l’analyse des faits et gestes des internautes qui n’ont pas conscience bien souvent de leurs actes. Cette situation profite d’ailleurs pleinement aux grands groupes comme Google, Facebook, Apple et Amazon qui, comme le soulignent les auteurs, ne se perçoivent pas comme de simples concepteurs et vendeurs de solutions numériques mais bien comme des bâtisseurs de civilisations.

Il y a peu d’études sur la place de l’homme sur Internet ; cet ouvrage comble ce vide et a tous les atouts pour devenir un classique de la pensée du numérique. Une très belle citation en guise de conclusion (p.193) : « C’est la position présente de tout internaute qui, sans être Dieu, agit au fond en romantique du numérique. Il crée son univers, éprouve la sensation d’en être le seul maître, puis considère les événements du monde avec ce vertige que procure la distance pour parvenir enfin à ce constat incommode : en regard des émotions numériques, le réel déçoit ».


Recension rédigée le 21 juin 2013

Lien vers le site de la maison d’édition: http://grasset.fr/la-condition-numerique-9782246768012